إعلام و خدمات الإدارة المركزية و المصالح الخارجية

الخميس 21 أبريل - 19:37 من طرف Admin

<BLOCKQUOTE style="MARGIN-LEFT: 0px" dir=rtl>
<BLOCKQUOTE …

تعاليق: 0

Coordination et Taalim.ma

الإثنين 18 أبريل - 22:40 من طرف Admin

Coordination et Taalim.ma
Les travaux des spécialisés en coordination et la rencontre …


تعاليق: 0

دليل تلميذ الثانوي الإعدادي ( المستشار في التوجيه عبد الحق ناصري)

الأحد 17 أبريل - 20:35 من طرف Admin

دليل تلميذ الثانوي الإعدادي :


المستشار في التوجيه …


تعاليق: 0

المواضيع الأخيرة
» e-waste and manufacturer returns?
الأربعاء 3 أغسطس - 8:59 من طرف زائر

» показать как делать различные прически
الأربعاء 3 أغسطس - 1:39 من طرف زائر

» PMD Editor For MikuMikuDance Question.?
الثلاثاء 2 أغسطس - 11:55 من طرف زائر

» How would a temp. file and file path appear if anyone registered onto a dating site?
الإثنين 1 أغسطس - 14:05 من طرف زائر

» When the first Whirlpool Duet album was released in December 2001
الأحد 31 يوليو - 22:27 من طرف زائر

» los angeles seo company
الأحد 31 يوليو - 10:32 من طرف زائر

»  la forme pronominale.
الإثنين 4 يوليو - 18:35 من طرف said khadda

» cheikh imam
الخميس 9 يونيو - 13:54 من طرف زائر

» Diapos zen "Petites douceurs"
الإثنين 16 مايو - 21:30 من طرف Admin

» Un Moment Pour SOi !
الإثنين 16 مايو - 21:24 من طرف Admin

تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية

تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Digg  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Delicious  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Reddit  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Stumbleupon  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Slashdot  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Yahoo  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Google  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Blinklist  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Blogmarks  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de CLUB EDUCATION sur votre site de social bookmarking

قم بحفض و مشاطرة الرابط CLUB EDUCATION على موقع حفض الصفحات

تدفق ال RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Séquence sur « il était une fois un vieux couple heureux…»de Mohamed KhAIRE-EDDINE

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل

Séquence sur « il était une fois un vieux couple heureux…»de Mohamed KhAIRE-EDDINE

مُساهمة من طرف Admin في الأحد 17 أبريل - 18:08

Séquence sur « il était une fois un vieux couple heureux…»de Mohamed KhAIRE-EDDINE
Mina sadiqui
ENS. Meknes


[pic]

I -Cadre conceptuel de la séquence

Public/cible : 2° année du cycle secondaire qualifiant (baccalauréat)

Moment de l'année : premier semestre

Durée : de la séquence Six semaines.

Compétences visées :

* Faire le transfert à partir d'une œuvre intégrale romanesque :

* Reconnaître quelques spécificités de l'écriture de Khair-Eddine.

• Contextualiser un roman marocain d'expression française

II-Dispositif didactique :

Une première activité de Lecture des composantes suivantes :
* 1er de couverture
* 4e de couverture.
* L'ouverture. P5/6.

nous permettra d'élaborer un projet de lecture : "Il était une fois" serait le roman de l’ apaisement.

Autour de notre projet on analyse le roman en articulant lecture d'extraits, études d'ensemble ou transversales et groupement de textes.

Le choix des autres extraits à lire en classe va être orienté par ce projet. Il va guider les repérages à effectuer, les synthèses à formuler, les activités à proposer (langue/ oral/ écrit et travaux encadres).

C'est le projet de lecture qui donne sens et cohérence et la séquence.

Nous allons face à chaque extrait choisi interroger notre projet de lecture «roman d'apaisement ».

Concernant les études d'ensemble on peut proposer à titre indicatif :

Espace sudique: "espace d'apaisement "?

Groupement de textes I: raconter un tremblement de terre

Extrait 1 :

Le protagoniste d'Agadir est un fonctionnaire chargé de mission dans la ville rasée par un tremblement de terre. La vision du séisme prend ici, après un constat amer, des dimensions mythiques et oniriques (...)

Je n'ai pas eu le temps de me coucher. Je dois pourtant me reposer. C'est dimanche. Mon cuisinier est parti. Je suis demeuré seul. J'ai relu des vieux rapports et des textes miens jaunis. Il fau-dra.les mettre au feu. J'ai changé depuis mon arrivée dans ce bled. On m'avait menti. Il n'y a pas le moindre soupçon de ville ici. Oui, très loin des vestiges d'immeubles et des routes montantes crevassées. Y a-t-il eu des buildings ici ? Ce qu'il y a, c'est le silence et une résignation marquant jusqu'aux pierres. J'oublie le nom de cette" jeune fille qui emmerdait ma vie. J'aurais dû me séparer d'elle dès la première caresse. C'est moi le fautif. On ne peut pas s'établir ailleurs qu'ici. Merci, patron, de m'avoir dépêché auprès du péril, dans ces croûtes noires qui engraissent la mort et l'immobilité. Une ville engloutie.

Agadir, le Seuil, 1975

Extrait 2 :

Cette course rapide, ou plutôt ce transfert instantané, ne m'empêcha nullement de remarquer ce qu'il était advenu des maisons qui se trouvaient sur mon parcours, si tant est qu'il y eut jamais un itinéraire réel. Je vis la maison écroulée de l'ancien moqadem du village (…).D'autres maisons me parurent encore plus délabrées que celle du moqadem. Il poussait dans leurs murs des arbres épineux et des figuiers de Barbarie autour desquels voletaient des troglodytes. J'eus alors la vision du village et de ses gens. Tous étaient morts ou partis vers le Nord. Cette terre où circulaient des autobus futiles était déserte. Les gens qui pilotaient les véhicules et ceux qui les attendaient n'étaient que des fantômes.

Une vie, un rêve, un peuple toujours errant, Seuil 1978

Groupement de textes II

Khair-Eddine, le poète

I)

Ne cherchez pas, ô gens. Le saint n'a point
De tombe.
Son corps fut enlevé avant son dernier souffle
Par les Anges du Seigneur.
Du jour au lendemain, on ne le revit plus
Sur terre, mais d'aucuns disent qu'il marche
La nuit
Sur les eaux brillantes du firmament.
Il était une fois…, p.65
II)
Sudique
Que je crée par la pluie et les éboulis
Que je transforme en lait nuptial pour des
Noces de torrents (.)
Sudique
Percée d'oubli soudain par des troupes ferventes
De poèmes
Qui font éclater chaque pierre sous mes pieds
Quand mon corps bée
Entre des mains bleues
Entre les flûtes
Sudique sur un pic miraculeux
Couleuvre jeune récitant des piétinements sans
Histoire (.)
Et ces tristes airs d'abandon et de haine
Ces crieurs ces goumiers qui traînent
Leur vie mortelle
Ces Phéniciens ces nus voraces
Sudique de rutilance et de scorpions
Sur tes seins enroulés fermes
Et ce maudit esclave qui crache dans ton ombre.
(Ce Maroc!, Le Seuil, 1975, p. 29-31)
III)
Ma plaie
Où seule l'abeille trouve des fleurs neuves
Porte-moi loin de cet oubli
Battant
Et rampe
Pays pays je plie bagages
Ceux qui ajoutent du noir
À leur cellule
Me voient partir
Pays pays où seule la terre
Se souvient
Et hurle
Quelle terreur couve
Sous ta colère.
(Ce Maroc!, p. 21-22)

Groupement de textes III :
Espace sudique, un espace d « apaisement « ?
Extrait 1:

Mais l'argent vient toujours du Nord... et celui qui n'a personne là-bas n'a rien ici non plus. Heureusement que j'ai cette échoppe à Mazagan, elle me rapporte de quoi faire tourner la baraque. C'est mieux que d'aller tous les ans quémander la zakat* chez les gros négociants et les épiciers de la ville européenne. Cependant, ils ne m'oublient pas, je suis toujours sur leur liste. Je ne me déplace pas mais les sous et les colis arrivent par le car des Aït-M'Zal. Je n'ai donc vraiment besoin de rien. Ah si ! J'ai besoin d'un poste de radio. On ne parle jamais de chez toi à la radio. Ta radio, c'est ce qui t'entoure : le vent, un brin d'herbe, un arbre, un oiseau, une silhouette furtive, et tous ces bruits diurnes et nocturnes qui sont la symphonie de la vie...

Il était une fois…, alouma 2007

Extrait 2:
Le Sud, c'est aussi l'habit des femmes : la tamelhaft, drap noir et ample au liséré rouge... et la tacheddat, bandeau également noir décoré d'un rang de bâtonnets de corail et qui ceint la tête recouverte d'une large étoffe rouge. Comme on le voit, la femme chleuh, qui vit toute l'année dans sa montagne, est d'abord un être doublement coloré : un être extérieurement rouge et noir. Cependant, la modernisation grignote peu à peu la beauté millénaire des choses ; cela se remarque surtout à des détails infimes comme ces bâtonnets de corail remplacés depuis quelques années par des bâtonnets en matière plastique. De tout temps, la femme berbère a été pourvoyeuse des significations cachées du monde. C'est elle qui inculquait aux très jeunes enfants la culture ancestrales.

Légendes et vie d'Agoun'Chich, Seuil 1984

Extrait 3:
A cette époque, Taroudant était la capitale économique et spirituelle du Sous. Sa situation géographique privilégiée favorisait les échanges entre le Nord et l'extrême Sud. Toutes les caravanes en provenance ou à destination de Marrakech y transitaient. Située au pied du Haut-Atlas, dans un site arrosé par l'oued Sousse (…). Ses remparts de pisé, larges de plusieurs mètres, l'avaient autrefois soustraite aux incursions des pillards et aux révoltes sanglantes des tribus affamées de la montagne(…). La pénétration française changea considérablement les choses (…).L'Anti-Atlas et les Ait Ba Amrane étaient toujours en dissidence et le resteraient encore quelque temps, mais la colonisation de la terre et des esprits avait déjà commencé dans la vallée du Souss.

Légendes et vie d'Agoun'Chich
Extrait 4:
Un village du Sud marocain. Midi : un groupe
d'hommes est assis sous un grand olivier.
Chants d'oiseaux, flûte lointaine d'un berger.
Un homme se détache du groupe, c'est le rais.

LE RAÏS

Les Temps vont changer, je vous le dis.
Voyez la procession des serpents. Voyez Iguidr,
Cet aigle qui s'effrite dans le ciel. (…).

le raïs, s'avançant, les poings serrés

Je suis la joue offerte ! Tu es
La pâtée du chien ! Une vulgaire charogne !
(Il repousse son agresseur.)
Bientôt, je vous l'affirme, Une vie, un rêve, un peuple toujours errants, Seuil 1978
Texte d'évaluation :

Quelques jours plus tard, le Vieux se rendit au magasin du village. Il demanda qu'on lui présente tous les lecteurs de cassettes disponibles, ce qu'on fit Alors, il sollicita l'avis du patron, qui s'y connaissait

* Si tu veux mon avis, prends celui-là. Il enregistre et lit les cassettes, dit le marchand.
* Non, dit le Vieux, je préfère seulement les écouter.
* Bon. Celui-ci est parfait dans ce cas, il est japonais.
* Je le prends. Donne-moi aussi des cassettes de Haj Bélaïd. Et une lampe à gaz.
On le servit. Il était content de ces deux achats. D'une part, la possession d'un lecteur de cassettes était devenue indispensable, d'autre part, celle d'une lampe à gaz assez puissante remplacerait avantageusement les lampes à carbure de calcium dont la flamme s'éteignait au moindre courant d'air. Sa vieille femme partagea son avis.

- Mais nous nous modernisons en catimini, dit-il.
Ils rirent de ce bon mot adapté à la situation.

- Ce n'est pas en "acquérant ces petites bricoles ou même une voiture qu'on est moderne. Il y a toute une éducation à faire avant de prétendre à la modernité. Tout le reste n'est que façade, affirma le Vieux.

Et après un silence :

- Je dois encore avoir des cahiers vierges quelque part, je pense.

- Il n'y en a plus, dit la vieille. Tu te souviens, je t'en avais montré un que les rats avaient largement entamé. Tu l'as jeté au feu. C'était le dernier.

- J'en achèterai demain. De toute façon, je n'écris rien aujourd'hui. La poésie demande du temps. Et puis, attendons de voir un peu le résultat de ce que j'ai déjà fait.

Elle ne dit rien. Elle ne comprenait rien à ces choses. Fors la cuisine et la vie courante en général, tout le reste était nébuleux pour elle. Cependant, elle aimait écouter de la poésie et elle était fière de son homme, ce qui la rendait encore plus heureuse.

(P.126-127).

Tableau récapitulatif de la séquence

|Semaine |Activités de classe |Travail hors de la classe |
| | |(effectué par l'élève) |
| |lecture : Paratexte + Incipit. Centres d'intérêt : -un début déconcertant -un début prospectif |Lire jusqu’à p.40 |
|I |langue : le récit itératif | |
| |activité orale : thème la recherche de la fortune | |
| |Production écrite : sujet : Rechercherez-vous fortune ailleurs ? | |
| |LECTURE: P.26-28*La nature, la paix royale /*Portrait d’un homme heureux |Lire jusqu’à p.70 |
| |TRAVAUX ENCADRES : (2H) Les diverses représentations de la nature dans l’œuvre (à compléter après lecture de | |
|II |toute l’œuvre) | |
| |PRODUCTION ECRITE : Sujet : « un animal reconnaît très vite la bonté chez l’homme » qu’en pensez-vous ? | |
| |LECTURE : P.50-51 *récit d’un événement * récits d’un événement |Lire jusqu’à p.100 |
|III |T.E: (2h) G.T : raconter un tremblement de terre | |
| |P.E. sujet : raconter un événement tragique de façon à le rendre moins violent. | |
| | |- Lire toute l’œuvre |
|IV |L: P64/65/66 Portrait d un poète – une conception de la poésie. |-Repérage des diverses représentations du|
| |T.E (2h): G.T Khaire Eddine le poète) |sud dans l œuvre + interprétation |
| |P.E sujet : « le vieux préférait une élite lettré qui savait gouter et apprécier la poésie » a-t-il raison ? | |
| |LECTURE : la clausule -le spectacle de la mort - un hymne a la vie". | |
|V |T.E. l’espace sudique, un espace d’apaisement (G.T l’espace sudique dans l'écriture de khaire Eddine) | |
| |P.E Bouchaib et sa femme sont-ils un vieux couple heureux ? |Elaborer une fiche de lecture |
| |A.O: Présentation orale de la fiche de lecture | |
| |P.E: Elaboration Collective d'une fiche de lecture | |
|VI |Evaluation : | |
| |Etude d'un court passage (1h) | |
| |Production écrite : sujet en relation avec le projet de lecture (1h) | |

-----------------------

a) Extrait : p. 26-28.

Mise en valeur de la vie simple.
nature : valeur symbolique assignée aux éléments naturels.

b) Ex. : p. 50-51

l'épisode du tremblement de terre.
* divers, énoncés, une multiplicité de points de vue imbriqués dans le cadre du même énoncé pour raconter un événement violent.
Conséquence : Grâce à cette technique narrative : récit moins violent.

c) Ex : p. 65-66

- Texte travaillé par récit + poésie

=> Une écriture qui joue avec les genres une écriture qui abolit les distinctions classiques entre narratif et poétique vers la recherche de l'unicité du langage serait source d'apaisement.

Apaisement

Thème dominant

Technique narrative

Conception de l'écriture

- ouverture sur d'autres poèmes de Med Khair-Eddine

Apaiser : rendre moins violent

- ouverture sur d'autre extraits relatant le même événement, ex : « Agadir »

Nature source d'apaisement Apaiser : apporter le calme

Ouverture à partir d'un
groupement de textes extraits des œuvres de Khair-Eddine autour de l'espace sudique

Contextualiser le roman par rapport à la littérature marocaine d'expression française

Mise en perspective historique culturelle

+

Dimension autobiographique

- Espace géographique.

- Espace social et historique (berbère)

- Espace culturel avec lequel l'écriture entretient des rapports particuliers

_________________
«…لكن الحوار يفترض أولا (حسن النية)، وإرادة التفاهم، ويفترض قبل كل شيء فكرة الاعتراف بالآخر، الاعتراف بحقه في الوجود، والاعتراف بحقه في الحياة وبحقـه في التميز والاختـلاف، لا الاعتراف فقط بالتفوق وبحق الأقوى والأغنى والأعلم في فرض رؤيته على الآخر. الحوار الحقيقي ينطلق من مسلمة أساسية هي مسلمة التساوي في الوجود وفي الحق».
محمد سبيلا:»الحوار بين الثقافات: العوائق وشروط الإمكان
avatar
Admin
Admin

Age : 58
Messages : 149
Points : 2758
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/03/2011
Localisation : MRIRT_ MAROC

http://www.clubscolaire.com

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة

- مواضيع مماثلة

 
صلاحيات هذا المنتدى:
لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى