إعلام و خدمات الإدارة المركزية و المصالح الخارجية

الخميس 21 أبريل - 19:37 من طرف Admin

<BLOCKQUOTE style="MARGIN-LEFT: 0px" dir=rtl>
<BLOCKQUOTE …

تعاليق: 0

Coordination et Taalim.ma

الإثنين 18 أبريل - 22:40 من طرف Admin

Coordination et Taalim.ma
Les travaux des spécialisés en coordination et la rencontre …


تعاليق: 0

دليل تلميذ الثانوي الإعدادي ( المستشار في التوجيه عبد الحق ناصري)

الأحد 17 أبريل - 20:35 من طرف Admin

دليل تلميذ الثانوي الإعدادي :


المستشار في التوجيه …


تعاليق: 0

المواضيع الأخيرة
» e-waste and manufacturer returns?
الأربعاء 3 أغسطس - 8:59 من طرف زائر

» показать как делать различные прически
الأربعاء 3 أغسطس - 1:39 من طرف زائر

» PMD Editor For MikuMikuDance Question.?
الثلاثاء 2 أغسطس - 11:55 من طرف زائر

» How would a temp. file and file path appear if anyone registered onto a dating site?
الإثنين 1 أغسطس - 14:05 من طرف زائر

» When the first Whirlpool Duet album was released in December 2001
الأحد 31 يوليو - 22:27 من طرف زائر

» los angeles seo company
الأحد 31 يوليو - 10:32 من طرف زائر

»  la forme pronominale.
الإثنين 4 يوليو - 18:35 من طرف said khadda

» cheikh imam
الخميس 9 يونيو - 13:54 من طرف زائر

» Diapos zen "Petites douceurs"
الإثنين 16 مايو - 21:30 من طرف Admin

» Un Moment Pour SOi !
الإثنين 16 مايو - 21:24 من طرف Admin

تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية

تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Digg  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Delicious  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Reddit  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Stumbleupon  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Slashdot  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Yahoo  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Google  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Blinklist  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Blogmarks  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de CLUB EDUCATION sur votre site de social bookmarking

قم بحفض و مشاطرة الرابط CLUB EDUCATION على موقع حفض الصفحات

تدفق ال RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Thèmes Chez Théophile Gautier

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل

Thèmes Chez Théophile Gautier

مُساهمة من طرف Admin في الخميس 14 أبريل - 22:18

Exposés thématiques (Théophile Gautier)

(Citations)

Un Lieu : le château du baron de Sigognac

Le château du baron de Sigognac suit la même métamorphose que son propriétaire ( le baron de Sigognac). Le premier chapitre s’intitule « Le château de la misère » et le dernier chapitre « le château du bonheur ». Au début du livre Sigognac est malheureux, il s’ennui et à la fin il est heureux, a une femme etc…

« Il est vrai que ce château est si triste qu’on ne saurait s’ennuyer davantage ailleurs. » Pierre
Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, Gallimard, Paris, 1972, p.40

« Qui pouvait à cette heure venir troubler la solitude du manoir et le silence de la nuit ? Quel voyageur mal avisé heurtait à cette porte qui ne s’était pas ouverte depuis si longtemps pour un hôte, non par manque de courtoisie de la part du maître, mais par l’absence de visiteurs ? Qui demandait à être reçu dans cette auberge de la famine, dans cette cour plénière du Carême, dans cet hôtel de misère et de lésine ? »
Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, Gallimard, Paris, 1972, p.47

« Au lieu de la triste masure dont on se rappelle la description lamentable, s’élevait, sous un gai rayon de soleil, un château tout neuf, ressemblant à l’ancien comme un fils ressemble à son père. »
Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, Gallimard, Paris, 1972, p.533

« Jamais, même en leurs beaux jours, le château ni le jardin n’avaient été accommodés avec tant de richesse et de goût. La splendeur de Sigognac, si longtemps éclipsée, brillait de tout son éclat ! »
Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, Gallimard, Paris, 1972, p.536

Des personnages : le Pharaon / Poëri

Opposition entre la puissance et la richesse du Pharaon et la simplicité de Poëri. Ses deux personnages sont séparés par le Nil. Donc d’un côté du Nil on trouve Les Egyptiens représentés par leur Pharaon, et de l’autre côté, les hébreux représentés par Poëri.
Le Pharaon :

« Sa figure lisse, imberbe, aux grandstraits purs, qu’il ne semblait au pouvoir d’aucune émotion humaine de déranger et que le sang de la vie vulgaire ne colorait pas, avec sa pâleur morte, ses lèvres scellées, ses yeux énormes, agrandis de lignes noires, dont les paupières ne s’abaissaient non plus que celles de l’épervier sacré, inspirait par son immobilité même une respectueuse épouvante. »
Théophile Gautier, Le Roman de la momie, Gallimard, Paris, 1986, p.132.
Poëri :

« Les cheveux, plus soyeux et plus doux, se crêpaient en ondulations moins rebelles ; les épaules n’offraient pas cette ligne transversalement rigide que répètent, comme signe caractéristique de la race, les statues des temples et les fresques des tombeaux.
Toutes ces étrangetés composaient une beauté rare, à laquelle la fille de Pétamounoph n’avait pu rester insensible. »
Théophile Gautier, Le Roman de la momie, Gallimard, Paris, 1986, p.157.

Un sens : la vue ( la puissance du regard)

Regard métamorphosant :

« Ses yeux étaient un poème dont chaque regard formait un chant. »
Théophile Gautier, La Morte amoureuse, Gallimard, Paris, 1981, p.83.

« Cette femme s’était complètement emparée de moi, un seul regard avait suffi pour me changer ; elle m’avait soufflé sa volonté ; je ne vivais plus dans moi, mais dans elle et par elle. »
Théophile Gautier, La Morte amoureuse, Gallimard, Paris, 1981, p.85.

Regard destructeur :

« Le fascino est l’influence pernicieuse qu’exerce la personne douée, ou plutôt affligée du mauvais œil. »
Théophile Gautier, Jettatura, Gallimard, Paris, 1981, p.367.

«  Bien que doué des instincts les plus affectueux et de la nature la plus bienveillante, il portait le malheur avec lui ; son regard, involontairement chargé de venin, nuisait à ceux sur qui il s’arrêtait, quoique dans une intention sympathique. »
Théophile Gautier, Jettatura, Gallimard, Paris, 1981, p.384.

Un objet : La pendule

« Ils avaient tous les yeux fixés sur la pendule. »
Théophile Gautier, La Cafetière, Gallimard, Paris, 1981, p.50.

« Enfin, minuit sonna ; une voix, dont le timbre était exactement celui de la pendule, se fit entendre et dit :
- Voici l’heure, il faut danser. »
Théophile Gautier, La Cafetière, Gallimard, Paris, 1981, p.51.

« La pendule sonna une heure ; ils s’arrêtèrent. »
Théophile Gautier, La Cafetière, Gallimard, Paris, 1981, p.52.

« Angéla, vous pouvez danser avec monsieur, si cela vous fait plaisir, mais vous savez ce qui en résultera. »
Théophile Gautier, La Cafetière, Gallimard, Paris, 1981, p.53.

Une idée : La beauté

Dans cette œuvre ( Mademoiselle de Maupin ), le personnage principal (D’Albert) est plongé dans le désespoir car il ne trouve pas la beauté idéale. Il critique alors toutes les personnes qui le fait espérer ( par ex : les sculpteurs, les peintres et les poètes).

«(…) quelle est donc cette beauté abstraite que nous sentons, et que nous ne pouvons définir ? »
Théophile Gautier, Mademoiselle de Maupin, Gallimard, Paris, 1973, p.94.

«  La beauté idéale, réalisée par les peintres, ne vous a pas même suffi, et vous êtes allé demander aux poètes des contours encore plus arrondis, des formes plus éthérées, des grâces plus divines, des recherches plus exquises. »
Théophile Gautier, Mademoiselle de Maupin, Gallimard, Paris, 1973, p.96.

« Poètes, peintres, sculpteurs, musiciens, pourquoi nous avez-vous menti ?
Poètes, pourquoi nous avez-vous raconté vos rêves ? Peintres, pourquoi avez-vous fixé sur la toile ce fantôme insaisissable qui montait et descendait de votre cœur à votre tête avec les bouillons de votre sang, et nous avez-vous dit : Ceci est une femme ? Sculpteurs, pourquoi avez-vous tiré le marbre des profondeurs de Carrare pour lui faire exprimer éternellement, et aux yeux de tous, votre plus beau secret et plus fugitif désir ? Musiciens, pourquoi avez-vous écouté, pendant la nuit, le chant des étoiles et des fleurs, et l’avez-vous noté ? »
Théophile Gautier, Mademoiselle de Maupin, Gallimard, Paris, 1973, p.98.

La temporalité : analepse / prolepse

L’analepse est utilisée dans les contes fantastiques de Gautier pour citer l’élément perturbateur du conte, l’élément déclencheur de l’action qui s’est passé généralement dans la vie ultérieure d’un personnage.
La prolepse est plutôt utilisée comme avertissement au lecteur sur ce qui va suivre dans le récit ( Moyen d’anticipation sur ce qui va se passer.

Analepse :

« La calèche n’était pas vide, comme vous le pensez bien ; mais dans la rapidité du mouvement on n’avait pu distinguer qu’un bout de bottine allongé sur le coussin du devant, un large pli de châle et le disque d’une ombrelle frangée de soie blanche. L’ombrelle se referma et l’on vit resplendir une femme d’une beauté incomparable. »
Théophile Gautier, Avatar, Gallimard, Paris, 1981, p.222-223.

Prolepses

«(…) Une vague le rapportait à la côte, moulu, brisé, à demi mort. »
Théophile Gautier, Jettatura, Gallimard, Paris, 1981, p.379.

« Je ne savais que penser de ce que je voyais ; mais ce qui me restait à voir était encore bien plus extraordinaire. »
Théophile Gautier, La Cafetière, Gallimard, Paris, 1981, p.49.

Un élément : la matière

« Un caractère d’indestructibilité était écrit dans les lignes droites et les formes géométriques de cette architecture bâtie avec des quartiers de montagnes : les piliers et les colonnes semblaient se piéter puissamment pour soutenir le poids des immenses pierres appuyées sur les cubes de leurs chapiteaux ; les murs se renverser en talus afin d’avoir plus d’assiette, et les assises se joindre de façon à ne former qu’un seul bloc : mais des décorations polychromes, des bas-reliefs en creux rehaussés de teintes plates d’un vif éclat donnaient, dans le jour, de la légèreté et de la richesse à ces énormes masses qui, la nuit, reprenaient toute leur carrure. »
Théophile Gautier, Le Roman de la momie, Gallimard, Paris, 1986, p.139-140.

« C’était une exploitation considérable, tenant de la ferme et de la maison de plaisance, et qui occupait, entre les bords du fleuve et les premières croupes de la chaîne libyque, une vaste étendue de terrain que recouvrait, à l’époque de l’innondation, l’eau rougeâtre chargée du limon fécondant, et dont, pendant le reste de l’année, des dérivations habilement pratiquées entretenaient la fraicheur.
Une enceinte de murs en pierre calcaire tirée des montagnes voisines enfermait le jardin, les greniers, le cellier et la maison. »
Théophile Gautier, Le Roman de la momie, Gallimard, Paris, 1986, p.152.

«  Ce pavillon ne ressemblait en aucune manière aux maisons de Thèbes : l’architecte qui l’avait bâti n’avait pas cherché la forte assiette, les grandes lignes monumentales, les riches matériaux des constructions urbaines, mais bien une élégance légère, une simplicité fraîche, une grâce champêtre en harmonie avec la verdure et le repos de la campagne. »
Théophile Gautier, Le Roman de la momie, Gallimard, Paris, 1986, p.153.

« Avec ces longs cheveux que la brise remuait doucement, ce cou de marbre ainsi découvert, cette grande robe serrée autour de la taille, ces belles mains sortant de leurs manchettes comme les pistils d’une fleur du milieu de leur pétales. »
Théophile Gautier, Mademoiselle de Maupin, Gallimard, Paris, 1973, p.223.

Un élément stylistique : Comparaison des personnages à des divinités

« Eclairé bizarrement, moitié par la lune qui se levait, moitié par la lueur des lampes, sous ce costume dont les dorures et les émaux scintillaient brusquement, il ressemblait à Osiris ou plutôt à Typhon ; il descendit les marches d’un pas de statue, et pénétra enfin dans le palais. »
Théophile Gautier, Le Roman de la momie, Gallimard, Paris, 1986, p.139.

« Ils avaient cette placidité majestueuse d’Apis, le taureau sacré, lorsqu’il reçoit les hommages et les offrandes. »
Théophile Gautier, Le Roman de la momie, Gallimard, Paris, 1986, p.118.

« Ses traits, d’une délicatesse idéale, offraient le plus pur type égyptien, et souvent les sculpteurs avaient dû penser à elle en taillant les images d’Isis et d’Hâthor. »
Théophile Gautier, Le Roman de la momie, Gallimard, Paris, 1986, p.101-102.

« Tout le mérite qu’a Rosette est en elle, je ne lui ai rien prêté. Je n’ai pas jeté sur sa beauté ce voile de perfection dont l’amour enveloppe la personne aimée ; - le voile d’Isis est un voile transparent à côté de celui-là. »
Théophile Gautier, Mademoiselle de Maupin, Gallimard, Paris, 1973, p.135.

_________________
«…لكن الحوار يفترض أولا (حسن النية)، وإرادة التفاهم، ويفترض قبل كل شيء فكرة الاعتراف بالآخر، الاعتراف بحقه في الوجود، والاعتراف بحقه في الحياة وبحقـه في التميز والاختـلاف، لا الاعتراف فقط بالتفوق وبحق الأقوى والأغنى والأعلم في فرض رؤيته على الآخر. الحوار الحقيقي ينطلق من مسلمة أساسية هي مسلمة التساوي في الوجود وفي الحق».
محمد سبيلا:»الحوار بين الثقافات: العوائق وشروط الإمكان
avatar
Admin
Admin

Age : 58
Messages : 149
Points : 2721
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/03/2011
Localisation : MRIRT_ MAROC

http://www.clubscolaire.com

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة

- مواضيع مماثلة

 
صلاحيات هذا المنتدى:
لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى